Chronique Album: « Super 8  » – Guillo

Il est des albums qui se dégustent comme un vieil Armagnac, Super 8 est de ceux-là… Chronique du nouvel album de Guillo.

Visuel Pochette RECTOIl est des albums qui se dégustent comme un vieil Armagnac: confortablement installé dans son fauteuil, aucune contrainte temporelle à l’horizon, horizon où l’on imagine le soleil couchant, il instille ce sentiment d’apaisement propre à cet instant… le silence est fait… les notes de Super 8 peuvent à présent s’inviter.

Guillo nous invite avec cet album à prendre une respiration dans cette vie qui passe si vite. Prendre une pause le temps de quelques chansons, regarder derrière nous, qui nous étions, qui nous sommes devenus. Là est la force de cet album: il nous renvoie immanquablement à notre propre vécu, à nos propres souvenirs et ce faisant, nous embarque avec lui.

De la douceur de « Chère Anna » au galop effréné de « Séville et Sacha », de l’intimiste « Comme un pied » au virevoltant « Les jouets mécaniques », Super 8 jongle avec les ambiances et les rythmes. La voix sereine et la « patte » musicale de Guillo se posent sur des textes superbes. Simples et directs, posés avec talent et inspiration, les mots ont une force évocatrice d’autant plus belle: j’en veux pour preuve la chanson « Que restera-t-il? ». Le petit taureau occitan peut être tranquille là-haut, ils savent toujours jongler avec les mots ici-bas!

Crédit Photo: Sébastien HustéQuant au superbe « Les premières fois » qui clôture l’album… à l’écouter, j’y ai vu ma vie défiler!

Super 8 a été réalisé par David Mignonneau de Fergessen (également aux choeurs, guitares et percussions!) et son travail avec Guillo sur les arrangements notamment donne un album somptueux. On sent l’amour de la guitare à chaque chanson, acoustiques ou électriques, arpèges élégantes ou coups de médiator, mais jamais brusquées, les 6 cordes sont à l’honneur.

Mon œil de photographe ne peux pas rester sans dire un mot (!) sur le très beau travail photo de Sébastien Husté sur ce livret de l’album: ses images sont comme les mots, simples et fortes.

Comme un vieil Armagnac vous dis-je, Super 8 se déguste avec respect et gourmandise!

Guillo-Si j’étais Marty McFly (acoustique) from Guillo on Vimeo.

Remerciement: Guillo / La Bonne Compagnie
Chronique par Vincent Assié pour Live!!

Please follow and like us:
0

Leave a reply

Your email address will not be published.