Fuzeta et Mha à l’Antipode

Retrouvailles ce soir avec Fuzeta que j’ai déjà eu l’occasion de croiser au festival L’Armor à Sons à Bobital. Ils monteront en premier sur la scène afin de débuter la soirée suivi de Mha que je n’ai jamais vu, mais dont je connais tous les membres. En effet, ils jouent dans d’autres formations : Mermonte, Bumpkin Island, Totorro

Voyage, voyage…

 

Fuzeta

C’est sur une scène agrandie pour le groupe Mha, que Fuzeta monte pour entonner les premières notes de la soirée. Changement de disposition depuis notre dernière rencontre, en effet, c’est dans une organisation plus courante (les trois guitares de front laissent seule la batterie derrière) que les frères Sim ont décidé de se présenter devant le public. Sortant de studio, pour une belle surprise pour 2017, ils jouent leur EP « Pavilhão Chinês » sorti en début de cette année. Gagnants du Ricard Live Music, ces quatre musiciens ont un set bien huilé. Bien entendu, nous aurons le droit à « Across », « On the Road We Came Back », de l’entrainant « Pavilhão Chinês », mais aussi quelques titres de leur premier EP « Dive », « Rise ». Ils ont une facilité à vous emmener dans leur univers et à voyager au son de leur guitare et de leurs harmonies vocales telle une chorale de gamins qui vous aspirent vers leurs rêves. C’est un peu en apesanteur, au-dessus de la foule que l’on déguste la prestation.

Fuzeta

MhaMaintenant, on pousse les murs pour faire entrer Mha. Les sept compères se mettent en place : 3 guitares, une basse, une batterie, un clavier et une trompette. Cela en fait du monde, mais apparemment, ce n’est pas fini. Avec Mha, on change de style, c’est une musique plus joyeuse, plus rythmée, mais aussi plus aérienne. La superbe voix en français de Ellie James se pose tout en douceur sur les mélodies complexes et soignées. La trompette vient donner du corps à l’ensemble. Après deux morceaux, c’est l’entrée d’une chorale composée d’une bonne quarantaine de personnes qui occupe le fond de la scène. Je n’ai jamais vu autant de monde sur un aussi petit espace. Attention, décollage vers un nouveau voyage au fin fond de la galaxie Mha. Les guitares accélèrent, suivi de la trompette qui nous emmène encore plus haut. Le tout soutenu par la rythmique et les cœurs aériens. C’est une musique lumineuse qui invite au rassemblement et qui rapproche les spectateurs venus ce soir. C’est entrainant, les pieds ne peuvent plus s’arrêter de danser. Malheureusement, le set est un peu court à mon goût, j’aurais bien repris une petite dose de bonne humeur en cette fin d’année 2016 plutôt morose.

Mha

Retrouvez toutes les photos ici.

Photos et texte : Guénolé TREHOREL

Remerciements : FuzetaMhaAntipode MJCLes Disques Normal

Copyright Guénolé TREHOREL pour Live!!

Leave a reply

Your email address will not be published.