Holy Two et Isaac Delusion aux Summer Sessions du Transbordeur

isaac delusion_04Jeudi 26 juin étaient inaugurées au Transbordeur les Summer Sessions avec pour premiers invités de cette initiative estivale, Holy Two et Isaac Delusion.

hollytwo2Une bonne occasion de prendre un bon bol d’air tout en découvrant deux groupes aux réputations ascensionnelles. C’est à Holy Two, le jeune groupe lyonnais qu’il était confié d’ouvrir cette beach party urbaine.
Se produisant habituellement en duo Élodie (synthé) et Hadrien (guitare) étaient ici accompagnés en renfort d’un batteur (Yeast). Voix singulière et puissante sur fond d’électro pop aux tonalités new wave, le groupe n’avait de juvénile que l’apparence, tant de maîtrise impressionne.
On pense à the XX par la façon complémentaire dont le duo fonctionne. Des arrangements et un répertoire cohérents pour un univers musical riche et entraînant auquel le public dandinant adhère sans difficulté.

La nuit enveloppe progressivement la scène donnant aux artistes un plus bel écrin, l’atmosphère se détend d’avantage, rien de plus rafraîchissant pour parfaire cette soirée.

C’est Issac Delusion qui succède à Holy Two , autre groupe ayant le vent en poupe. Leur introduction ne laisse pas de place au doute pour le ton donné à cette deuxième partie de soirée, nos Parisiens sont là pour prendre du bon temps et par la même occasion nous en faire profiter.

isaac delusion_01

A l’oreille on pense à Jimmy Somerville ou encore à Boniver pour la voix haut perchée du chanteur , au rythme, à l’hystérie de The foal, le tout teinté en filigrane d’une bande originale de Joe Hisaishi,  l’ensemble relevé par de solides percussions et des basses puissantes. Pour avoir écouté leur album en boucle avant cette soirée, c’est encore une belle surprise de voir celui-ci totalement réinterprété, de façon encore plus joviale: les musiciens prennent un vrai plaisir à jouer dans cet espace de proximité, se faisant écho mutuellement, se relayant aux avant-postes et  alternant simultanément les instruments.

La soirée bat son plein et la chaleur monte davantage en leur présence, l’espace se fait plus restreint autour de la scène, la réciprocité et l’échange s’en retrouvent décuplés, les éclairages rougeoyants finissent d’enflammer le public, confondant les artistes et l’auditoire. Deux rappels unanimes nous offriront un épilogue hystérique, finissant de nous achever en beauté pour une soirée que l’on aurait voulu sans fin.

Le groupe généreux et plus que disposé prolongera d’ailleurs la rencontre avec le public bien au delà du concert, grignotant encore davantage cette frontière qui nous fait toucher les artistes.

Textes & Photos :Fabrice Buffart

Remerciements à : Holy Two, Isaac Delusion et Le Transbordeur

Copyright Fabrice Buffart pour Live!!

Please follow and like us:
0

Leave a reply

Your email address will not be published.