Vieilles Charrues 2015 (jour 1)

Cette année encore, j’ai foulé la plaine de Kerampuil avec mon matériel photo. C’est un privilège auquel je ne suis pas insensible. Merci à l’association des Vieilles Charrues de m’avoir accrédité !

Jour 1 (jeudi 16 juillet)

Pour cette première journée de « mise en bouche », sous un soleil radieux, 4 concerts sont au programme dont le groupe phare du festival MUSE qui revient à Carhaix pour la quatrième fois.

Ma première tâche consiste à m’informer des conditions de prise de vues de la journée à l’espace Presse. Argh… déception : une « short list » annonce les photographes qui seront en fosse pour MUSE, et je n’en fais pas partie.

A mon arrivée sur la plaine, je constate que de nombreux festivaliers sont déjà placés devant les « crashs » de la scène Glenmor qui sera le terrain de jeu de MUSE dans… 4 heures !!!

                                                    DSC_9339 copy                                       DSC_4248 copy

                          DSC_9128 copy                                       DSC_9127 copy

L’herbe, encore bien verte, de Kerampuil accueille de nombreux festivaliers déguisés en lapins blancs, en cartes à jouer, en réveils et autres joyeusetés du monde d’Alice au pays des merveilles (thème de cette édition).

18h45 : c’est le coup d’envoi du plus grand festival de France. C’est parti pour 4 journées d’émotions, de rencontres et de découvertes musicales diverses et variées !

Anna Calvi a la lourde tâche de lancer ce festival sur la scène Kerouac avec son rock alternatif, ses riffs enflammés, sa voix volcanique et sa sensualité… Le public ne reste pas de marbre et se laisse prendre au jeu.

                         DSC_4204 copy                                          DSC_4237 copy

Plus tard, sur la même scène, Soprano déverse énergiquement son rap/hip-hop sur des thèmes de société qui lui tiennent à cœur dans sa « Cosmopolitanie ». Les fans du premier rang reprennent en communion ses titres qui passent en boucle sur les radios : clown, millionnaire, le pain

                       DSC_4256 copy                                            DSC_4281 copy

DSC_9129 copy         DSC_9135 copy      DSC_9139 copy

En sortant de la fosse, je ne peux que noter l’arrivée massive des inconditionnels de MUSE qui tentent de se faufiler pour s’approcher de la scène.

DSC_4314 copy  MUSE entame son set vers 22h. N’étant pas en fosse photo, je me glisse difficilement entre les rangs serrés des festivaliers pour profiter pleinement de ce spectacle. La puissance du son nous cueille dès les premiers riffs de guitare de Matthew Bellamy en très grande forme. Un show qui place assurément MUSE parmi les plus grands groupes sur scène ! Géant !

Je les avais vus, ici-même, en 2004… que de chemin parcouru depuis !

DSC_4341 copy       DSC_4329 copy      DSC_4318 copy

Pour clore cette soirée, le DJ Brodinski joue sa musique électro et accompagne les festivaliers jusqu’à 1 heure du matin.

Texte et photos Bertrand CORRE

Remerciements au Festival des Vieilles Charrues, aux artistes, aux festivaliers…

Plus de photos sur ma galerie

 

 

 

 

 

 

 

 

Please follow and like us:
0

Leave a reply

Your email address will not be published.