Un Week End au Festidreuz 2014

Il est 18h ce samedi 5 Juillet 2014 à Fouesnant et la 10ème édition du Festidreuz ouvre ses portes sous une pluie harcelante. L’année dernière, le soleil brillait à cette heure ci mais cette année autant vous le dire lorsque j’arrive sur la plus grande place Fouesnantaise je regrette de ne pas avoir pris mes bottes de pluie !

Que la fête commence…

18h30 sur scène les Clara Kurtis donnent le ton et les premiers spectateurs ne se privent pas de sauter dans la boue. Les conditions ne sont pas faciles pour les artistes. En effet, ouvrir un festival n’est pas chose aisée mais sous une pluie incessante il faut bien reconnaitre qu’il faut y mettre de la conviction. C’est au final mission accomplie pour le groupe dont le chanteur est un peu chez lui à Fouesnant.

5, 4, 3, 2, 1,0….Fuguain-2

Il doit être 20h, la première tête d’affiche s’apprête à monter sur scène. La foule arrive de plus en plus nombreuse, les parapluies et les « ponchos bretons » sont de sortis. A 72 ans, Michel Fugain, qui hier encore se prélassait sous le soleil corse, affronte ce soir la pluie fouesnantaise non sans une certaine bonne humeur et joie de vivre qui se propage. Si le soleil se cache haut derrière les nuages nous pouvons dire que Michel Fugain aura réchauffé les cœurs. A n’en pas douter, le chanteur transmet une belle énergie contagieuse et force le respect. Dans ces cas là, on dit « Chapeau l’artiste » pour ce parcours et tout ce qui est à venir ! C’est donc un set de morceaux récents et anciens qui se succèdent et le public toujours plus nombreux ne se prive pas de chanter et de danser !

Cap au sud…

C’est maintenant le soleil du sud ouest qui vient réchauffer les planches et les cœurs, le « Trottoir d’en face » avec son énergie débordante fait sautiller sur place et dans la gadoue les corps trempés et fiers de l’être de ces spectateurs bien déterminés à s’amuser! Au cours de la soirée, les enfants d’une école fouesnantaise montent sur scène et partagent le micro avec l’artiste, plus on est nombreux sur scène plus il fait chaud et ce n’est pas un mal. A la fin du set, l’ambiance est toujours aussi folle je suis vraiment surpris de voir autant d’entrain car ce n’était pas gagné d’avance mais ce n’est pas autant que le chanteur du groupe pour qui il s’agit de la première date bretonne, il reconnait d’ailleurs qu’il s’en souviendra toute sa vie !

Il est attendu par un public déjà bien chauffé à blanc, Youssoupha se jette à l’eau au sens propre comme au figuré. Il le dit clairement « ce soir je suis avec vous sous la pluie ! ». Sur le bord de la scène ou dans la fosse au contact de son public, le rappeur et son acolyte ne se ménagent pas, ils s’investissent et investissent leurs fans. Les morceaux s’enchainent sans faiblir, il s’agit même de faire danser le public sur un mambo congolais ! Et ça gesticule, ça piétine ça sautille dans tous les sens ! A Fouesnant, le Rappeur à quelques attaches c’est un peu une ville de cœur pour lui et il le fait savoir. Enfin, le drapeau breton comme étendard, il termine son concert sous les applaudissements qui crépitent dans la nuit.

Une fin de soirée reggae…

Le groupe Leeways clôture la soirée, ce groupe néerlandais a lui aussi par l’un de ses membres quelques attachent à Fouesnant. Son reggae fait balancer les derniers irréductibles spectateurs qui n’ont pas quitté le devant de la scène après Youssoupha. La soirée se termine ainsi pour moi, je suis trempé, mes deux acolytes aussi et la fatigue commence à se faire sentir. Il est environs 2h30 du matin, la pluie ne nous a pas lâchés mais au final, nous l’aurons vite oublié et cette première soirée du Festidreuz 2014 est un succès.

Dimanche 6 Juillet, le voilà il est haut dans le ciel, il nous réchauffe de ses rayons lumineux et nous guide tout droit vers la scène du Festidreuz pour cette dernière soirée de concerts.

Une future tête d’affiche…

Fergessen-2

 

 

Il est 18h15 lorsque j’arrive sur place et c’est à 18h30 que le duo Fergessen monte sur les planches face à un public grandissant. Venu des Vosges, le couple d’artistes est une très belle découverte, David et Michaela nous proposent de très beaux textes servis par une belle énergie, on sent qu’ils y mettent du cœur et de l’envie et le public ne s’y trompe pas. Dans les coulisses, on entend parler de révélation du festival. Quoi qu’il en soit, ils ont bien préparé le terrain et pour avoir eu le plaisir d’échanger un instant avec eux, il est certain qu’ils ont pris plaisir et que la longue route jusque chez nous valait la peine.

 

 

 

Ils cherchent encore « la fille de la bande »…

Renan Luce, la tête d’affiche de la soirée se lance vers 20h. Nombreux sont ceux qui ont fait le déplacement pour voir le chanteur qui nous propose tout au long de son set les morceaux de son dernier album mais également ses premiers succès comme « Les voisines ». A n’en pas douter la mécanique est bien huilée, les morceaux s’enchainent comme sur un album et le public participe jusqu’à livrer une petite « Mousse » au chanteur qui la partage avec les assoiffés du premier rang. C’est finalement sur le titre qui l’a fait connaitre « La lettre » que l’artiste termine son concert

Du rock…

Déportivo entre en scène après des balances visiblement compliquée ils servent un rock qui ne m’aura je dois bien l’avoué pas emballé mais qu’a cela ne tienne le public répond présent l’occasion pour certain de se risquer à un pogo boueux !

La bombe du FestivalFéfé-2-2

Féfé, le phénomène arrive sur scène par la régie, autrement dit en traversant le public ! D’entrée de jeux c’est une incroyable osmose, une vraie relation qui se créée avec les festivaliers. Pour tout vous dire les mots me manquent pour décrire ce que j’ai ressenti tout au long de ce concert ! Une énergie énormissime, un groove et un rythme à faire danser le plus coincé d’entre tous. En plein milieu de la prestation, c’est à nouveau un bain de foule pour le chanteur, en parfaite connivence avec ses musiciens il s’amuse, il danse et fait danser. Le public est électrifié, il parvient à le faire courir … « A gauche…. » « A droite…. » « Jump, Jump, Jump »…. L’ambiance est hallucinante, je suis derrière mon appareil et je ne sais plus où donner de la tête bref je suis sur un nuage et je ne suis pas le seul ! Je renonce à vous en dire plus, un concert comme celui là se vit, il ne se raconte pas, la dernière fois que j’ai ressenti cela c’était pour le concert de Gael Faye à Concarneau mais là c’est puissance 1000 ! Car énergétiquement c’est énorme !
Une fin pour tout…

Sankaya clôture la soirée sans démériter, le public a un peu déserté mais il y a suffisamment de monde pour que le groupe puisse continuer à mettre l’ambiance. Difficile il faut bien le reconnaitre de passer après Féfé mais le rythme reggae et les cuivres de Sankaya répondent aux attentes des irréductibles festivaliers qui vivent le festival jusqu’à la dernière note.

C’est ainsi que ce clôture le Festidreuz 2014. Le samedi la pluie a tenté de gâcher la fête sans y parvenir. Nous retiendrons la très belle prestation de Michel Fugain dont l’esprit et la gentillesse n’a d’égal que son talent et celle de Youssoupha qui aura répondu aux attentes de ses fans. Chaque groupe n’aura pas démérité en ce premier jour de festival il fallait s’accrocher au gouttes de pluie mais au final l’ambiance était au rendez-vous.
Enfin la belle découverte de Fergessen, la prestation de Renan Luce et l’hallucinante énergie de Féfé ont fini de mettre tout le monde d’accord !

Je souhaite remercier tous ceux qui m’ont permis de participer à cette très belle édition du Festidreuz. Je tire mon chapeau à toutes ces personnes qui ont œuvré pour proposer ces deux soirées ainsi qu’aux artistes d’avoir remplis avec talent leur mission.
La prochaine édition ne présage que du bon et avec un peu de chance j’aurais à nouveau le privilège de vous raconter son histoire.

Please follow and like us:
0

Leave a reply

Your email address will not be published.